Afin de « produire » un livre, tout auteur doit trouver un éditeur. Alors certes, j’aurais pu tenter d’en trouver un qui aurait accepté d’imprimer et distribuer mon roman mais pour réaliser un tel exploit, il faut réussir à trouver celui qui adhère à votre style, qui prendra le temps de vous lire, etc etc etc. Ou bien, il y a l’autoédition. Là encore, deux méthodes se présentent à vous, tout faire soit même ou passer par une plateforme spécialisée.

Vous l’avez compris, c’est bien la première solution que nous avons décidée d’utiliser. S’inspirant des échecs et réussites d’auteurs français, on s’est dit que c’était une bonne idée. Et comme, je compte bien créer et commercialiser plusieurs livres, il me fallait donc créer ma propre maison d’édition.

Après de longues recherches et quelques clics,  les  « Editions Lupus Domitor » sont en cours de création à l’heure où j’écris ces lignes.

Alors pourquoi, Lupus Domitor ? Déjà, c’est du latin que l’on peut traduire par « dompteurs de loup ». Pour peu que vous m’ayez croisé dans des jeux en ligne, vous vous apercevrez que c’est souvent le nom que porte ma guilde, mon alliance ou mon groupe.

J’ai toujours été fasciné par le loup. On lui prête tantôt des pouvoirs mystiques, parfois un rôle de guide spirituel et assez souvent un assez mauvais karma. Pourtant, c’est un animal qui vit en meute, très organisé, très hiérarchisé, et au final, peut rappeler certaines organisations humaines. Du coup, mon symbole reste le loup et plutôt qu’être un tueur de loup, je préférais les dompter/dresser.

Enfin, en général, la plupart des gens trouvent toujours qu’un nom est plus classe ou sonne mieux en anglais. Par exemple, on préfère l’appellation Serial Killer, que tueur en série. Je n’aime pas faire comme les autres, je ne suis pas un mouton, je veux être un loup ! Alors, j’ai choisi le latin, une langue morte, certes, mais celle de nos origines et grâce à laquelle j’ai fait d’énormes progrès en français.

Alors, c’est bien beau de savoir d’où vient cette entreprise, mais à quoi va-t-elle servir ? Et bien, déjà rassembler les 3 tomes de Dragopéria. Le tome 1 est prévu pour début décembre 2018, mais les autres arriveront bientôt !

Par la suite, si nous avons un peu de public, je me lancerai dans d’autres histoires rattachées ou non à l’univers de Dragopéria.


 

UA-125254037-1